Abréviations inclusives : oui, mais comment ?

Nantes, le 30 mars 2017.

Ce n’est plus à prouver : notre société actuelle (et encore plus nos métiers informatiques ?) défavorise les femmes. Le féminisme est un combat pour établir un équilibre plus juste, et ce combat passe entre autres par une prise de conscience de l’hégémonie masculine.

C’est dans ce but que de nombreux écrits tentent de donner une meilleur visibilité au genre féminin en tentant de réinventer la langue. Les usages n’étant pas encore clairement définis, j’ai tenté dans ce tableau de lister avantages et inconvénients des différentes techniques, en cherchant à être le plus exhaustif possible.

Mes préférences personnelles tendent vers :

  • la reformulation, de part son côté immédiatement applicable et transparent ;
  • l’utilisation du point milieu, qui à l’avantage de n’avoir actuellement aucun autre sens typographique et de rester assez discret ;
  • un enrichissement de la langue à terme.

Pour ceux qui seraient convaincus par le point milieu, il peut être obtenu ainsi :

  • Sur Mac, le point milieu se trouve avec alt + shift + f.
  • Sur Windows, il faut maintenir alt, taper 0183, puis relâcher alt.
  • Il n’est pas possible à ma connaissance de l’obtenir sur mobile (sans un copier/coller).
  • Amis et amies sous Linux, les commentaires sont pour vous.

Vincent.

9 commentaires.

  • Emmanuel , le 30 mars 2017.

    « Alt Gr + Shift + 1(&) » = · sur modèle de clavier « PC générique 104 touches » en disposition « Français (variante obsolète) », sous Xubuntu pour ma pomme (plus explicite je peux pas :-) )

  • Emmanuel , le 30 mars 2017.

    J’oubliais, le code UTF est U+00B7. Même configuration que précédement, j’obtiens aussi le caractère via « Ctrl + Shift » (maintenir les touches enfoncées) puis tapant « u + 00B7 ».

  • Steve , le 30 mars 2017.

    Alt-Gr + ‘:’ donne · sur mon clavier « Belge (.) » 105 touches.

    Pour info, avec Gnome, dans les paramètres « Région & Langages » il y a un bouton qui affiche le layout complet, avec les combinaisons ‘Alt-Gr’ et ‘Shift+Alt-Gr’ (soit 4 symboles par touche).

  • m4dz , le 31 mars 2017.

    Sous Linux, l’usage de la touche « Compose » (qui permet de multiplier les combinaisons dans le but de « composer » de nouveaux caractères), permet d’obtenir un point médian avec : compose-key - point - tiret. Par défaut sur Ubuntu, la ComposeKey est définie sur la combinaison Shift+AltGr (mais celle-ci reste personnalisable :)) (https://help.ubuntu.com/community/ComposeKey)

  • tetue , le 29 octobre 2017.

    Merci pour cet article ! C’est un détail, mais qui a son importance, à propos du titre : les mots épicènes, également recommandés en rédaction inclusive, sont des mots qui s’emploient aussi bien au masculin qu’au féminin, comme « un ou une ministre », mais ce n’est pas le sujet de cet article, qui traite des formes contractées de genre, que l’on pourrait aussi appeler abréviations égalitaires ou inclusives.

  • Vincent , le 30 octobre 2017.

    @tetue : Merci pour ta remarque, je reprends ta formulation.

  • arkhi , le 9 novembre 2017.

    Coucou… :)

    Il semblerait que sur le clavier numérique fourni par Google, un appui prolongé sur le tiret permet de choisir un point médian : « absorbé·e·s ».

  • http://onlinefreerobux.com/ , le 28 septembre 2018.

    This is a very amazing post.

  • Puzzle Games , le 14 novembre 2018.

    Puzzle video games make up a unique genre of puzzle games that emphasize puzzle solving. Its GAMING TIME

Laisser un commentaire